07 September 2021
Toca Tierra crédit : Nicolas Navarro
-A +A

Workshop Toca Tierra #04

Toca Tierra est un événement pédagogique qui a lieu chaque année à l’école d’architecture de Toulouse au moment de la rentrée.

Durant une semaine, un matériau biosourcé ou géosourcé est mis à l’honneur. Les étudiants découvrent ce matériau, son histoire, son utilisation dans la construction et plus généralement dans l’architecture lors d’ateliers d’expérimentation pratique, de visites, de conférences et d’une exposition.

Pour cette 4e édition ce sont les fibres végétales qui seront mises à l’honneur. Osier, bambou, roseau, chaume, ou encore paille, les fibres végétales sont présentes dans l’environnement sous de multiples formes et présentent des intérêts divers pour l’architecture.

De tout temps, les fibres ont été des ressources pour les constructeurs et ont contribué à définir l’écriture architecturale propre à une culture, à un territoire, ou à un milieu. Suivant leurs caractéristiques elles peuvent être utilisées en structure, en toiture, en remplissage, en ornementation ou encore en isolation. Cette multitude de techniques et d’usages que permettent les fibres végétales ajoutée au fait qu’il s’agit d’un matériau biosourcé à faible impact environnemental en font un matériau d’avenir que les architectes doivent pouvoir se réapproprier.

Toca Tierra propose ainsi de découvrir ce matériau de plusieurs manières.

 

 

PROGRAMME

# DES ATELIERS

DU LUNDI 13 AU VENDREDI 17 SEPT. DANS LES JARDINS DE L’ÉCOLE

Pendant une semaine, les 130 étudiants de première année vont participer à des ateliers pratiques pour découvrir les fibres en les utilisant pour réaliser des structures légères qui serviront de support à leurs enseignements de construction et de géométrie durant la première année.


# DES VISITES

Durant une demi-journée les étudiants iront visiter un bâtiment construit avec des fibres autour de Toulouse. Architecture vernaculaire, contemporaine ou encore auto-construction, les bâtiments choisis ont vocation à révéler le potentiel des fibres en termes de construction et d’esthétique.


# UNE EXPOSITION : FIBRA AWARD

DU 13 SEPT. AU 15 OCTOBRE 2021

L’exposition Fibra Award présente les 50 bâtiments finalistes du concours du même nom. On y découvre des architectures originales, innovantes et contemporaines, qui se déploient dans le monde entier. Cette exposition est à la fois un voyage dans la matière et la technique, qui nous fait découvrir des murs tissés et des structures en bambou de plusieurs étages, mais c’est aussi une traversée de territoires arides et de climats humides tous réunis par un seul et même élément : la fibre.


# DES CONFÉRENCES

DU LUNDI 13 AU JEUDI 16 SEPT, CHAQUE SOIR DE 18H

CONFERENCE 01 / FIBRA : ARCHITECTURE EN FIBRES VÉGÉTALES D’AUJOURD’HUI PAR DOMINIQUE GAUZIN-MULLER

LUNDI 13 SEPTEMBRE 18h https://us02web.zoom.us/j/83288042744

Dominique Gauzin-Müller est architecte-chercheuse et enseignante, a publié vingt livres sur l’architecture et l’urbanisme écoresponsables. Professeur honoraire de la chaire Unesco « Architectures de terre, cultures constructives et développement durable » et coordinatrice du TERRA Award (2016) et du FIBRA Award (2019), elle est commissaire des expositions itinérantes présentant les finalistes de ces prix et auteure des livres associés. Elle travaille actuellement au TERRAFIBRA Award avec amàco et les Grands Ateliers.

Mettre en oeuvre des matériaux à base de plantes à croissance rapide est une gigantesque opportunité pour stocker dès maintenant une grande quantité de carbone, et lutter ainsi contre les dérèglements climatiques de plus en plus sensibles.

Les finalistes du FIBRA Award, premier prix mondial des architectures contemporaines en fibres végétales, prouvent que les matériaux biosourcés sont adaptés à tous les types de programme : habitat, équipements, bâtiments d’activités. Championne de l’isolation en paille avec plus de 6 000 réalisations, la France est aussi pionnière dans l’usage du chaux-chanvre. Les couvertures en chaume et les structures en bambou sont connues, mais la palette est bien plus vaste : feuilles et écorce de palmier, herbes de la Mer du Nord ou du plateau andin, voire briques de champignons.

Issus de tous les continents, les exemples inspirants du FIBRA Award incitent à la redécouverte de matériaux abondants et bon marché, dont la transformation demande peu d’énergie. La plupart allient usage de ressources locales, revitalisation de techniques traditionnelles, mesures bioclimatiques et design contemporain. Ils rendent hommage aux savoir-faire ancestraux tout en répondant aux enjeux environnementaux. Par ailleurs, la présence de fibres végétales, ou de terre et de pierre, reconnecte les êtres humains à la nature : leur texture dégage une beauté haptique, qui libère immédiatement le désir de toucher la matière.

Incontournables pour une architecture écoresponsable, les matériaux à base de fibres végétales contribuent à la transition écologique et sociétale. Ils participent à une architecture qui valorise les ressources disponibles à proximité pour dynamiser l’économie des régions, dans le respect de leurs richesses matérielles et immatérielles.

C’est ce que défend le « Manifeste pour une frugalité heureuse et créative dans l’architecture et l’aménagement des territoires urbains et ruraux » (www.frugalite.org). Lancé en janvier 2018, il a déjà été signé par 12 600 personnes de 65 pays.

L’objectif est une architecture plus respectueuse du vivant, qui transforme l’existant avant de construire du neuf, qui valorise les matériaux renouvelables et les savoir-faire artisanaux, qui privilégie des solutions techniques robustes et propose un équilibre entre tradition et modernité.


CONFERENCE 02 / PRÉCÉDENT, PART DE RÊVE ET PÉRENNITÉ PAR GAUTHIER CLARAMUNT ET HUGUES JOINAU - DAUPHIN ARCHITECTURE

MARDI 14 SEPTEMBRE 18h https://us02web.zoom.us/j/85284949650

Hugues et Gauthier présenteront dans un premier temps la démarche de l’agence à travers les notions de précédent, de part de rêve et de pérennité, puis exposeront chacun d’eux un projet (La Ruche, 11 logements participatifs à Bègles et Le Foyer, centre d’hébergement à Siorac-de-Ribérac).


CONFERENCE 03 / RETOURS D’EXPÉRIENCE SUR DES PROJETS D’ARCHITECTURE COLLECTIFS, PARTICIPATIFS ET ÉCOLOGIQUES PAR JULIEN HOSTA - COLLECTIF CARPE

MERCREDI 15 SEPTEMBRE 18h https://us02web.zoom.us/j/82064741167

Nous partagerons l’approche du collectif CArPE en l’illustrant de nos expériences. Comment et pourquoi nous utilisons des fibres (la paille en particulier) et d’autres matériaux bio et géosourcés dans notre pratique d’architecture ? Cette question sera abordée parmi une série d’autres objectifs pour nous indissociables : participation, modes d’habiter, formation et sensibilisation, approche bioclimatique, horizontalité et simplicité.

NOS PARTENAIRES

Toca Tierra est un projet porté par l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse avec le Laboratoire de Recherche en Architecture (LRA). Il a été rendu possible grâce à des partenariats riches et divers.

Amàco, l’atelier matières à construire est un centre de recherche et d’expérimentations qui vise à valoriser, de manière sensible les matières brutes les plus communes comme le sable, la terre, l’eau, le bois, la paille,... Il a mis en place une pédagogie qui utilise les sciences de la matière, l’expérimentation, l’émotion et la créativité, pour favoriser l’émergence de nouvelles pratiques de construction en adéquation avec l’homme et le territoire.

L’association L’Oseraie du Possible regroupe des professionnels qui oeuvre pour promouvoir et ouvrir à l’art du tressage de l’osier et des plantes tressables sur toute la France dans un soucis de partage, d’échange et de transmission d’un travail agricole (l’osiériculture) et artisanal (la vannerie).

Des structures territoriales comme Maisons Paysannes de France ou bien les CAUE, et particulièrement celui du Gers, font aussi partis l’aventure ; ils apportent un important soutien matériel et théorique.

Les ateliers pratiques sont encadrés par des professionnels du CAUE 31 et de la construction des réseaux locaux d’associations, tel que l’écocentre Pierre et Terre.

Cet événement bénéficie aussi du soutien d’artisans, fabricants ou industriels qui participent ainsi à la formation de nos futurs architectes. Cette année, notre partenaire Archimaterial, sera présent pour aider à la présentation de matériaux.