préparation concours AUE
-A +A

Préparation au concours d'Architecte Urbaniste de l'Etat (AUE)

Au coeur de l'action publique, les Architectes Urbanistes de l'Etat (AUE) forment un corps interministériel d'encadrement supérieur, assurant, à tous les échelons de l'Etat, des fonctions de direction, d'étude et d'expertise dans les domaines de l'urbanisme, du logement, de l'architecture et du patrimoine, du paysage et des sites. Ils participent à l'élaboration des politiques publiques relatives à ces domaines et accompagnent les décideurs locaux dans leurs projets.

Un concours national de recrutement est organisé chaque année par les ministères de tutelle, suivi d'une formation d'un an, assurée conjointement par l'Ecole de Chaillot et l'Ecole nationale des ponts et chaussées. Les AUE sont ensuite titularisés et affectés à leur premier poste dans l'un des ministères de tutelle du corps, en administration centrale ou dans les services déconcentrés. Forte d'une grande diversité de profils et d'expériences, chaque année une nouvelle promotion d'architectes lauréats du concours (une quinzaine de personnes environ) met ainsi ses compétences au service de l'action publique.

Contexte et Objectifs de la préparation
Soutenue par le ministère de la Culture, l’ENSA Toulouse propose une préparation intensive au concours d’Architecte Urbaniste de l'Etat. Peuvent s’inscrire à ce concours des jeunes diplômés des écoles d’architecture titulaires de l’habilitation à la maîtrise d’œuvre en nom propre (HMONP), des architectes aux différents cursus, des diplômés de formations proches autorisées sous certaines conditions (ingénieurs des travaux publics de l'Etat, géographe urbains...) afin de favoriser la diversité des profils au sein de ce corps.
 
Elle favorise également une meilleure insertion professionnelle, renforcée par une culture générale approfondie sur les enjeux contemporains de la ville et du patrimoine. Le partenariat avec les ENSA de Bordeaux et Montpellier permet de situer l’intervention de cette préparation dans le grand Sud, impliquant les professionnels et enseignants de ces territoires. La formation a lieu dans les locaux de l’ENSA Toulouse.
Déroulement du concours

Le concours se décompose en 2 temps : des épreuves écrites et graphiques d'admissibilité en mars, puis des épreuves orales d’admission en juin.

Les sessions de préparation s’organisent suivant ce calendrier (la session pour l'admissibilité se déroule d’octobre à février au rythme d’environ 1 semaine sur 2 les vendredis et samedis. La session pour les candidats admissibles à l’oral en mai, sur 3 ou 4 journées, selon le nombre d’inscrits).

 

Phase 1 : Admissibilité

Elle comprend 3 épreuves écrites et graphiques, réparties sur 2 jours en mars :

  1. une dissertation générale de 4h sur un sujet d’actualité lié à l’architecture, au patrimoine, à l’urbanisme ou l'aménagement du territoire. Elle évalue la culture générale et la capacité d'écriture des candidats.
  2. une analyse critique de 8h d’un projet d’architecture ou d'aménagement avec contre-proposition. Elle permet de juger l’aptitude d’analyse et de synthèse d’un projet et de ses enjeux dans un contexte donné, la capacité à expliciter et motiver un point de vue.
  3.  une épreuve graphique ou esquisse d’option de 8h : "urbanisme - aménagement" ou "patrimoine architectural, urbain et paysager ". Cette épreuve graphique teste la capacité des candidats à établir une proposition de projet cohérente, inscrite dans le contexte territorial et programmatique donné, à des échelles différentes.

 

Phase 2 : Admission

Elle comprend 3 épreuves orales au mois de juin :

  1. L'appréhension d’un dossier d’architecture, d’urbanisme ou d'aménagement ou oral d’analyse critique (durée : 40 minutes de préparation puis 30 min d’oral). De même nature que l'épreuve écrite d’analyse critique, cet oral vise en outre à évaluer les capacités des candidats à appréhender un dossier dans un temps court et à présenter/argumenter clairement leur position à l’oral.
  2. Un entretien avec le jury ou grand oral (40 min), qui consiste en une présentation du parcours et des motivations du candidat (10 min) suivie d’une discussion avec le jury (30 min). Cet oral a pour but d'apprécier la qualité et la rigueur de la démarche professionnelle du candidat, sa culture générale et son aptitude à exercer les fonctions confiées aux AUE.
  3. Un oral de langue anglaise (20 minutes) : exposé à partir d’un texte en anglais, suivi d’une conversation avec l’examinateur.

 

Déroulement et organisation des sessions de préparation

Sessions pour l'admissibilité

La préparation consiste à présenter les épreuves écrites et graphiques aux candidats, leur donner les moyens d’un savoir plus approfondi sur les thématiques de l’urbain et du patrimoine, organiser des épreuves pour chacune des trois épreuves avec leurs corrections.

Des séances en présence sont organisées tous les 15 jours le vendredi et le samedi (en général) alliant devoirs sur tables, corrections et conférences. Elles permettent aux stagiaires un suivi régulier et des échanges.

  • Les devoirs sur tables, « in situ », se feront dans le timing du concours. Ils alternent suivant les séances entre épreuves graphiques et épreuves écrites.
  • Les corrections des épreuves graphiques se font le lendemain du devoir, les corrections des épreuves écrites se font lors de la séance suivante (voir planning prévisionnel). Quatre épreuves graphiques et écrites sont au final menées durant la session dont une dernière sur 2 jours, reproduisant le temps exact du concours. Les exemples sont pris pour l’essentiel dans les annales des années précédentes mais peuvent être parfois élaborés par les intervenants/correcteurs.
  • Les conférences thématiques portent sur des sujets en lien avec le concours : présentation des grands enjeux contemporains autour de l’urbanisme, du patrimoine et de l’environnement, missions des AUE, critique architecturale, urbaine, patrimoine ou actualités législatives... Les personnes qui interviennent dans les conférences comme ceux qui corrigent les épreuves sont à chaque fois différents, la plupart Architectes Urbanistes de l'Etat, certains universitaires, permettant un large éventail de points de vue et de rencontres pour les stagiaires.
  • Des devoirs écrits, fiches de cas, dissertations et analyses critiques sur un temps plus long peuvent également être produits entre deux séances permettant l’approfondissement d’une thématique. Ils sont annotés et discutés en séance suivante.

Un suivi personnalisé des stagiaires se fait par le/la coordonnateur/trice de la formation, permettant de mettre en relief les manques particuliers mais aussi les expériences et connaissances à valoriser.

La formation a aussi une dimension collaborative, à travers l’utilisation d’une plate-forme d'échange des données, des bibliographies, des analyses, alimentée par les enseignants, les intervenants et les stagiaires.

 

Sessions pour l'oral d'admission

En mai, pour les candidats admissibles (2 fois 2 jours vendredis et samedis).
La préparation aux oraux consiste à faire passer aux stagiaires des oraux blancs devant un jury varié et dans des conditions similaires à celles du concours.
Les sujets proposés pour l’oral d’analyse critique peuvent être des annales simplifiées de l'épreuve écrite du concours, ou sont élaborés par les correcteurs sur la base de cas réels auxquels ils ont été confrontés dans l’exercice de leurs fonctions.

  • Analyse critique : l’oral d’analyse prévoit 40 minutes de préparation du sujet en début de journée, ensuite les stagiaires passent les uns après les autres devant le jury. Ils assistent à l’ensemble des présentations et bénéficient ainsi du passage à l’oral de leurs pairs (diversité des sujets proposés et des questions posées par le jury).
  • Entretien avec le jury : chaque stagiaire peut faire deux entretiens, sur la base d’une préparation personnelle, CV, parcours, motivations. Cet exercice s’adosse à des séances de technique de prise de parole.
  • Epreuve de langue anglaise : sur la base d’un exposé et d’un entretien à partir d’un texte en anglais. 2 épreuves à blanc avec un enseignant anglophone sont prévues par stagiaire.