18 mars 2020
Prix ecrire la ville 4e edition
-A +A

Remise du Prix Écrire la ville 2019 décerné à Emmanuel Villin pour Sporting Club

L’Université Toulouse-Jean Jaurès, l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse,
la Librairie Études Mirail et l’association Prix Écrire la ville
ont le plaisir de vous convier
à la remise du Prix Écrire la ville 2019
décerné à Emmanuel Villin pour Sporting Club
Mercredi 18 mars 2020 à 19h
La Fabrique, La Scène ; campus Mirail
Métro Mirail-UniversitéSylvie

Remise du Prix

Mercredi 18 mars 2020 à 19h
La Fabrique, La Scène ; campus Mirail
Métro Mirail-UniversitéSylvie

L'auteur

Emmanuel Villin est né en 1976.
Ancien journaliste au Proche-Orient, il vit aujourd’hui à Paris. Sporting Club, son premier roman, est paru chez Asphalte Éditions en 2016 et chez Folio Gallimard en janvier 2018. Suivra Microfilm, en 2018, chez Asphalte Éditions.
Sporting Club est le récit d’une attente dans une ville méditerranéenne dont l’auteur a désormais révélé le nom. Il s’agit de Beyrouth.
Le narrateur projette d’écrire un livre à partir d’entretiens et de révélations qu’il espère obtenir d’un personnage énigmatique et insaisissable, Camille. Pour tuer le temps, et tandis qu’il attend Camille, ce personnage passe ses journées dans la piscine de bord de mer du « Sporting Club », vestige de temps et de styles de vie révolus d’une ville longtemps rêvée et fantasmée. La ville, entre ciel et eau, se dévoile au travers de transformations anarchiques, de ruines, de traces. Les rêveries et le désoeuvrement du narrateur impriment le portrait d’une ville qui cacherait ses secrets comme dans une faille temporelle.
En ne nommant pas Beyrouth, Emmanuel Villin souhaitait, disait-il, éviter au lecteur de s’égarer vers des clichés de la ville en guerre. Au début des années 2000, un bref renouveau, un air d’après-guerre entraîne Beyrouth dans une reconstruction frénétique, tandis que le narrateur s’évade de ce chaos avec un désir d’ancien temps.

Le Prix ÉCRIRE LA VILLE

Une association et un prix littéraire


Le Prix Écrire la ville, lancé début 2016, est le résultat de rencontres.
Lors d’un séminaire doctoral intitulé In Situ, des géographes, des urbanistes, des enseignants et enseignantes, des chercheurs et chercheuses décident d’unir leur goût commun pour la littérature et la vie urbaine, en créant un prix littéraire.
Soutenu par le Laboratoire de Recherche en Architecture de l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse, l’Université Toulouse-Jean Jaurès, la Librairie Études Mirail, le prix s’inscrit dans une approche pluridisciplinaire, à la croisée de l’urbain et des lettres.
Il s’attache à mettre en lumière des oeuvres contemporaines remarquables pour la qualité d’écriture et le regard original porté sur la ville.

Le comité de lecture
Ouvert à toutes celles et ceux qui aiment discuter et partager leur amour de la ville sous toutes ses formes, le comité de lecture se réunit une fois par mois en moyenne.
Les réunions sont consacrées aux échanges autour des ouvrages proposés par les uns et les autres. Chaque année, au mois de juin, le comité effectue une sélection d’une dizaine d’ouvrages, qui constitue la Bibliothèque idéale.

Le jury
Il est composé d’une vingtaine de membres qui s’engagent à lire l’ensemble des ouvrages figurant dans la Bibliothèque idéale. Parmi le jury, on retrouve des membres de l’université, des professionnels du livre, des membres des institutions partenaires, des invités extérieurs et des membres du comité de lecture.
Le jury est présidé chaque année par une personnalité invitée, du monde littéraire et/ou de l’urbanisme.