18 septembre 2019
Les ensa de Toulouse, Normandie, Paris Belleville et Bordeaux aux 50ans de la HAU HANOI
-A +A

L'ENSA Toulouse présente à l'anniversaire des 50 ans de la HAU à Hanoï

La HAU fête ses 50 ans en présence des directeurs des ENSAs de Toulouse, Bordeaux, Paris Belleville et Normandie partenaires de la nouvelle une filière complète délocalisée Licence, Master et Doctorat.
Créée en 1969, l’École Supérieure d’Architecture de Hanoï forme des architectes, des urbanistes, des ingénieurs en construction, en infrastructure urbaine.

 

 

La HAU fête ses 50 ans en présence des directeurs des ENSAs de Toulouse, Bordeaux, Paris Belleville et Normandie partenaires de la nouvelle une filière complète délocalisée Licence, Master et Doctorat.

Initiée à l’origine, il y a une vingtaine d’années (2000), par l’Université d’Architecture de Hanoï (HAU) et l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture (ENSA) de Toulouse, confortée par l’ENSA Normandie et l’ENSAP Bordeaux, cette coopération s’est renforcée avec différentes phases permettant tout autant une progression quantitative que qualitative.

Grâce aux soutiens conjugués de la Mairie de Toulouse, de la  Région Midi-Pyrénées (aujourd’hui Occitanie), de l’Ambassade de France au Vietnam et du Bureau Régional Asie-Pacifique de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), l’ENSA de Toulouse et l’HAU ont pu mettre en place un Diplôme Propre des Écoles d’Architecture (DPEA), formation post-master co-habilitée par les autorités vietnamienne et française en charge de l’enseignement supérieur. Cette formation intitulée « Projet urbain, patrimoine et développement durable » a pour vocation de former des architectes vietnamiens et de la région (Cambodge, Laos) ainsi que des architectes français en mobilité, aux problématiques émergentes en Asie du Sud-Est soulevées par un patrimoine remarquable en prise avec la nécessaire maitrise d’un développement urbain durable. En 2009, le constat a été fait que la prise en compte du paysage existait peu dans la conception bien que les besoins en formation et en métiers soient présents. Ainsi est né le Master FAP (filière architecture et paysage) dans une volonté d’articuler fortement architecture et paysage.
Ces démarches de formation ont rapidement évolué vers un échange de pratiques et d’expériences dans un contexte interculturel et ont permis à de nombreux professionnels d’affiner leur pratique de la maitrise d’oeuvre et/ou d’assumer des responsabilités importantes dans des collectivités locales et nationales. La plupart des docteurs ainsi formés constitue aujourd’hui le noyau de l’équipe au sein de l’HAU.
Ce partenariat inter établissements, interculturel et co-construit tient compte du questionnement des grands enjeux de société auxquels est confronté le Vietnam d’aujourd’hui, à savoir : mutation des « campagnes », développement d’une société urbaine et nouveaux modes d’habiter, mais aussi transformation des infrastructures, assainissement et gestion de la ressource en eau, évolution de la notion de patrimoine et développement touristique. Les dimensions « paysage » et « environnement » y tiennent une place privilégiée.

Fort de ces collaborations, retour d’expertise et observation des professions, un consortium composé des ENSAs de Normandie, Bordeaux, Toulouse et Paris Belleville et l’Université d’Architecture de Hanoi est né. Il permet désormais de mettre en place, avec le soutien, de l’AUF et de la Direction de l’Architecture du Ministère de la Culture, une filière complète délocalisée Licence, Master et Doctorat.